Valence fête l’Europe – 18/05/13

Ce Samedi après-midi, Valence a connu son Eurovision. En invitant cinq groupes provenant de villes jumelles il a offert aux spectateurs une après-midi placée sous le signe de l’éclectisme et du partage. Le concert a commencé aux alentours de 13h40 et s’est terminé vers 18h et c’est 2 plus 1 de Satu Mare en Roumanie qui a ouvert le bal. Composé de deux filles et d’un garçon, tout trois jeunes (16/17 ans), ce groupe formé il y a 2/3 semaines a impressionné le jury et le public au bout de quelques instants. Les trois voix sont belles, l’harmonie est trouvée et ils sont aussi multi-instrumentiste (piano, guitare, flûte), ce qui donne de nombreuses possibilités au groupe. Malheureusement, comme 2 plus 1 n’a que quelques semaines, ils n’ont pas pu présenter de compositions (laps de temps trop bref) et ont du coup proposés un répertoire plutôt de variété : We are the world, You raise me up… De la chanson à voix, en somme, pour eux trois qui ont de belles voix et qui chantent juste, surtout. Ce fut une jolie prestation, tout en douceur et humilité qui a ainsi ouvert cette après-midi musicale.

Reprise d’une chanson Roumaine dont j’ignore le nom.

Extrait de leur version de You Raise Me Up (désolée pour la mauvaise qualité d’image, j’avais oublié de passer en HD..)

Au bout d’une bonne demi-heure, 2 plus 1 termine sa prestation. C’est le temps d’une petite pause… Qui dura plus longtemps que prévu, car Stefano Corona (le trio Italien), avait disparu. Mais quelques minutes après ils ont fait leur grand retour et ont pu monter sur scène. Légèrement plus âgé que le groupe précédent, c’est dans un tout autre style que nous avons été plongés. Composé d’un chanteur et de deux guitaristes acoustiques, choristes, nous sommes un peu dans le « cliché » Italien. Quelques balades très expressives avec un chanteur qui bouge beaucoup, qui joue avec sa voix dans différents registres et qui est véritablement la star du groupe. On ne voit que lui, il utilise très peu ses choristes qui eux aussi chantent juste. Ils ont interprétés quelques compositions en italien, mais aussi quelques reprises en anglais. C’était sympa. Si on oublie un peu le côté artificiel du chanteur légèrement diva, Stefano Corona a tout de même une voix très jolie, modulable et qu’il maîtrise parfaitement. C’était une jolie prestation, car quoi qu’on puisse dire, ce trio a fait le show, rien à voir avec 2 plus 1 qui était plus dans la retenue. Les guitaristes étaient eux aussi très doués.

La chanson italienne par excellence.

Jolie reprise de One Day d’Assaf Avidan. Pas évident, mais il s’en sort bien.

Une fois le set des Italiens terminé, ce fut au tour des français des Crimers de venir sur scène. Encore une fois, changement total de registre. On passe a du rock en anglais (ce qui est dommage quand on représente un pays.) Musicalement, c’est bien fait. Malheureusement, c’est un peu du vu et revu. Les compositions étaient simples. Ce qui fait que malgré le look anglais classe que tous les membres avaient… Il n’y avait rien de transcendant. Ça se laisse écouter, mais ça n’apporte pas grand chose au monde de la musique. L’un des guitaristes bougeait beaucoup. Ils ont mis l’ambiance. Mais une fois les premières compositions passées, on a l’impression que ça tourne un peu en rond, même si, encore une fois, dans le style c’est plutôt bien mené. Ce fut, néanmoins, un bon moment malgré tout.

Une composition dynamique. Certes, pas très innovantes, mais sympathique tout de même.

Plus dans le style dub, c’est la composition qui s’éloigne le plus du registre constant du groupe.

Vint alors le tour du groupe allemand Homemade. Cette fois-ci, l’écart des registres est beaucoup moins important, puisque le quatuor proposait de la pop bien rythmée. Malheureusement encore une fois, les paroles étaient en anglais, ce qui est fort dommage, mais c’est ainsi. Les musiciens étaient jeunes, mais pour autant leurs morceaux étaient au point, c’était efficace. Les compositions encore une fois, n’étaient pas transcendante, surtout que les voix des deux chanteurs n’étaient pas non plus, les voix du siècles. Mais il n’empêche qu’ils étaient bien plus simple que les Crimers ce qui les rendait aussi plus agréable à écouter et à voir. Ils étaient là à jouer leurs morceaux, sans prétention aucune, et c’était agréable. Un joli moment festif.

De la pop, certes pas très innovante, mais dans le style, bien exécutée.

Un petit groupe sympa qui se laisse écouter sans prise de tête.

Enfin, pour conclure ce tremplin, ce fut au tour des rappeurs polonais de Sticky Icky de prendre possession de la scène. Et là, c’est LA révélation du concert. On change de registre à nouveau, mais c’est la grosse gifle. Musicalement, c’est extrêmement bien fait. Le bassiste est très bon, le synthé avec des sons old school claque, il sonne très bien et lorsque l’on sait que la claviste à 16 ans, on ne peut qu’être plus impressionné. Le batteur est très calé, tout est en osmose. L’instrumental sonne funk, c’est extrêmement bien fait, ça groove. On a envie de bouger et le flow du chanteur est mémorable. C’est en Polonais, donc je ne comprenais pas vraiment les paroles, mais en tout cas, il est très charismatique, et son phrasé colle parfaitement à la musique. Ça envoi sec, c’est entraînant, très agréable. Moi qui était un peu sur mes gardes lorsque l’on m’avait parlé de rap polonais, j’ai totalement adhéré et je ne pense pas être la seule. Pour moi c’était eux. La plus belle surprise de cette après midi musicale. A écouter et réecouter sans modération ! En plus de ça, ils enchaînaient les morceaux très rapidement, c’était très pro, très intense et plus fort que tout ce que l’on avait entendu précédemment.

Un morceaux culte !

Du gros son de Swidnica !

Après le passage de tous les groupes, chacun avait son petit avis concernant le gagnant de cette après-midi. Pour moi, c’était Sticky Icky. Je vous laisse découvrir le résultat :

Ainsi, c’est 2 plus 1 qui a remporté ce tremplin ! Je ne conteste absolument pas ce résultat, je le comprends. Ces trois jeunes ont éblouis un peu tout le monde avec leurs magnifiques voix. C’est une victoire plus que méritée. Et puis, le rap, est un style qui ne passe pas partout. C’était vraiment une superbe manifestation. Si le mauvais temps n’avait pas été de la partie, le concert se serait déroulé en plein centre ville et ça aurait été terrible ! Mais c’est ainsi. J’ai pu interviewer chaque groupes après le concert et c’était encore une fois très enrichissant. Si Sticky Icky étaient aussi excellent musicalement qu’humainement, les vainqueurs 2 plus 1 ont fait preuve d’une humilité touchante. Le trio de Stefano Corona ainsi que Homemade étaient sympa aussi, mais on sentait de la fatigue après cette grosse après-midi. Enfin, quant aux Crimers, je ne peux pas vraiment parler, puisque ceux-ci n’ont pas attendus de pouvoir être interviewer avant de partir. Tant pis pour eux. C’était tout de même une très chouette après-midi. Et je félicite le comité de jumelage ainsi que la ville de valence pour avoir réussi à réunir 4 groupes étrangers dans la petite ville de Valence !

Les acteurs de cette après-midi : tous les groupes et le jury !

Les acteurs de cette après-midi : tous les groupes et le jury !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s